Les différentes étapes pour ouvrir un bar

Le secteur de l’hôtellerie restauration a été durement touché par la crise sanitaire pendant l’année 2020. L’année 2021 a été assez morose avec 30 % des propriétaires de bars et de restaurants préférant ne pas rouvrir leurs portes. Cependant, les perspectives semblent s’améliorer en raison de la fin imminente des restrictions sanitaires en France. Le secteur est en constante mutation en raison de la diversification des concepts spécialisés : bars à bières, bars à vins, bars à cocktails…

Ouvrir un bar est le projet d’une vie et nécessite une préparation en amont pour pouvoir se lancer dans ce secteur d’activité. En effet, de nombreux aspects sont à prendre en compte, comme la connaissance de la réglementation en vigueur, comment faire un business plan, trouver l’emplacement idéal, lancer le bon concept…

Les étapes à respecter pour ouvrir un bar

La licence et le local commercial

Pour ouvrir un bar, il est nécessaire d’obtenir une licence. Il s’agit d’une licence de débit de boisson, dont la dénomination change selon le type de boisson :

  • Licence III : cette licence pourra être obtenue par le gérant pour les boissons fermentées non distillées : vin, bière, cidre, poiré, hydromel. La licence III permet également de proposer le service de boissons comme les vins doux naturels, les jus de fruits ou de légumes avec moins de 3° d’alcool. D’autres catégories de boissons sont également concernées pour la licence III (certains apéritifs et liqueurs).

  • Licence IV : cette licence couvre des boissons comme le rhum, l’alcool distillé et les boissons alcoolisées.

  • Local commercial : louer ou acheter le local est une étape incontournable à l’ouverture d’un bar.

L’entrepreneur a ainsi deux possibilités :

  • Louer un local : vous pouvez opter pour la location-gérance dont le mode de fonctionnement est beaucoup moins cher qu’un achat en bonne et due forme.

  • Acheter un local : pour acheter un local dans le but d’ouvrir un bar, il est nécessaire d’investir un somme importante. Cependant, cette option peut s’avérer être plus rentable à long terme.

Trouver des sources de financement pour ouvrir un bar

Le financement d’un projet d’ouverture de bar nécessite de prendre connaissance des différents coûts et sources de financement disponibles.

Les coûts à prévoir pour ouvrir un bar : il faudra prendre en considération certains paramètres pour déterminer les besoins en financement, comme le montant du loyer, les salaires, les équipements… et définir un seuil de rentabilité. Il sera fortement conseillé de calculer un chiffre d’affaires prévisionnel.

Les différentes sources de financement : après avoir défini les potentiels coûts, il conviendra de rechercher les différentes sources de financement. Il peut s’agir d’un prêt bancaire, d’aides de l’État ou d’une levée de fonds (crowdfunding).

Trouver le bon emplacement pour ouvrir un bar

Un élément stratégique pour ouvrir un bar est la trouvaille du bon emplacement. Il est vivement conseillé d’opter pour un emplacement fréquenté. Il peut s’agir par exemple d’une rue commerçante ou d’un centre historique. L’entrepreneur désireux d’ouvrir un bar devra également vérifier les possibilités de stationnement.

Comment faire un business plan pour ouvrir un bar ?

On établit un business plan pour ouvrir un bar, afin de mettre par écrit la stratégie financière et commerciale de son activité professionnelle. L’élaboration du business plan est vitale pour déterminer la pérennité de l’activité et les financements à prévoir. Le projet doit être détaillé au sein du document et doit faire apparaître des données comme le budget prévisionnel, le compte de résultat prévisionnel et le bilan prévisionnel. Le business plan permettra de présenter son projet à un investisseur comme un banquier, dans le but d’obtenir des sources de financement.

Déposer une marque et un logo pour ouvrir un bar

Lorsqu’on débute un projet d’ouverture de bar, il est nécessaire de créer sa propre identité afin d’attirer les potentiels clients sur un concept novateur et vendeur. Le créateur d’entreprise devra prendre le temps de trouver un nom d’entreprise et de déposer une marque.

Quels sont les coûts à prendre en compte pour ouvrir un bar ?

Les équipements à acquérir pour ouvrir un bar

Il est nécessaire d’établir une liste d’équipements à acquérir pour ouvrir un bar. Ces accessoires sont divers et variés et permettent d’assurer une continuité du service envers la clientèle. Par ailleurs, les équipements permettent de donner une identité au concept et sont particulièrement importants pour la décoration.

On dénombre certains équipements essentiels à acquérir comme des couverts, le comptoir, la machine à glaçons, le réfrigérateur, les accessoires pour les cocktails, les verres…

Acquérir des chaises pour ouvrir un bar

Il s’agit d’un achat important, car les chaises permettent de donner une première impression au client par rapport à l’agencement du bar. Les chaises permettent de donner une idée de l’identité du bar. Le choix doit porter sur des matériaux résistants et il est important de répondre aux dernières normes en vigueur. En effet, les chaises du bar doivent être de la catégorie CHR (Café/Hôtellerie/Restauration).

Embaucher du personnel pour ouvrir un bar

Vous devrez probablement embaucher du personnel pour ouvrir un bar. En effet, la gestion d’un bar nécessite de devoir maintenir l’activité tard la nuit et très tôt le matin. Le faire soi-même peut devenir épuisant et éprouvant à terme. Vous devrez très probablement embaucher du personnel qualifié pour vous aider dans la gestion quotidienne du bar, comme le service, l’accueil de la clientèle et l’entretien du local. Il y a plusieurs postes à considérer pour embaucher du personnel :

Barman : il s’agit d’un pilier dans le personnel du bar, car il sera indispensable pour les soirées et week-ends. Il est nécessaire d’embaucher des barmans qualifiés, même si vous pourriez remplir dans un premier temps la fonction de barman principal.

Serveur : si le concept du bar implique un service à table comme sur une terrasse, il sera utile d’avoir recours à un serveur pour assurer cette zone spécifique. Il est possible de proposer un service au comptoir ou de demander aux clients de venir chercher la nourriture au bar.

Personnel de cuisine : dans le cas où le bar sert de la nourriture, le chef et les cuisiniers ainsi que les plongeurs assureront le service en cuisine.

Personnel administratif : ce personnel est indispensable pour assurer les tâches administratives comme la comptabilité ou la délivrance des licences. Un gérant de bar pourra avoir recours à un avocat ou un comptable, voire un responsable marketing pour développer la présence du bar en ligne par exemple. Il est possible de travailler sur une base forfaitaire avec ces professionnels, sans avoir à les embaucher à temps plein.

Personnel de nettoyage : l’hygiène est centrale pour la gestion optimale du bar, afin de respecter les normes d’hygiène en vigueur, mais également pour la satisfaction client. Un personnel de nettoyage sera fort utile pour les fermetures.

La location d’un local

Il n’est pas nécessaire d’acheter le local pour pouvoir ouvrir un bar. Louer le local est une option budgétaire intéressante. En effet, il ne sera pas nécessaire de devoir avancer des sommes importantes ou d’acquérir un bail commercial.

Les coûts énergétiques

Ouvrir un bar nécessite de devoir utiliser des équipements énergivores comme une machine à glaçons, une cave à vin et des vitrines réfrigérées. Les équipements peuvent être nombreux et il sera nécessaire d’établir une liste d’équipements susceptibles d’être utilisés. Il faudra prévoir de la consommation d’énergie en électricité, gaz et eau. Cette consommation est relativement importante, car il faudra chauffer des volumes souvent importants et parfois à l’extérieur. Il sera fort utile d’établir une analyse personnalisée de la consommation électrique du bar.

Établir un inventaire

L’inventaire constitue une étape importante et intervient après l’ouverture d’un bar. Il faudra contacter les fournisseurs pour effectuer les commandes selon les catégories d’alcool qui seront servies. Le contrôle des stocks est important pour une bonne maîtrise de l’inventaire du bar. Il sera important d’établir un processus pour effectuer l’inventaire de l’alcool à travers la mesure régulière des stocks.

Comment Square peut vous aider à gérer votre bar et accepter des paiements ?

Gérer les commandes et les paiements de bar : le processus de collecte des paiements nécessite de gérer les commandes, encaisser les paiements des différents clients et optimiser l’activité du bar. Ainsi, le processus de collecte de paiement doit être une simple formalité pour le gérant et le client. Square pour restaurants propose aux gérants de bar une interface complète et intuitive pour gérer les paiements. Cette solution propose un logiciel de caisse de bar pour la saisie rapide des commandes.

Gérer les employés de bar: pour les entrepreneurs travaillant avec du personnel, il existe la solution de Gestion des employés Square. Il s’agit d’une solution logicielle tout-en-un pour gérer les employés et leurs horaires à partir de votre caisse de paiement. Cet outil de gestion intégré permet de simplifier les opérations de gestion des employés quel que soit leur rôle.