Tout savoir sur la gestion de la chaîne logistique

Plus connu sous le nom anglais de « supply chain », la chaîne logistique désigne toutes les étapes qui permettent d’acheminer un produit jusqu’au consommateur.

La gestion de la chaîne logistique est donc un élément essentiel pour toute entreprise qui souhaite satisfaire ses clients, leur laisser une bonne impression, mais également maîtriser ses coûts de fonctionnement.

Qu’est-ce que la gestion de la chaîne logistique ?

Issu du domaine militaire, le terme de logistique a ensuite gagné le domaine de l’entreprise pour désigner le processus « commandes/stock/livraisons ». Mais il revêt aujourd’hui un sens bien plus large, désignant l’ensemble des flux qui caractérise l’activité d’une entreprise.

Il existe donc aujourd’hui des spécialistes du SCM, le « supply chain management », qui, grâce à des outils spécifiques sont chargés de collecter toutes les informations sur la gestion de l’entreprise, de les centraliser, de les traiter et d’en analyser les résultats pour mesurer les performances.

Les différents flux de la chaîne logistique

Aujourd’hui, la chaîne logistique se compose de trois flux principaux :

  • le flux de marchandises, qui va de l’amont vers l’aval, du fournisseur de matières premières au consommateur, en passant par l’entreprise dans le secteur industriel. Mais ce flux peut également aller dans l’autre sens en cas de retour client ou si une procédure de recyclage des produits usagés est en place.

  • le flux financier, qui va dans l’autre sens, du consommateur à l’entreprise puis à ses différents prestataires ou éventuels fournisseurs.

  • le flux d’informations, qui va dans les deux sens puisque les entreprises communiquent sur leurs produits tandis que les clients commandent puis font d’éventuels retours.

Optimiser la gestion de ces flux matériels (dans le cas de biens) et immatériels (dans le cas des informations et des finances, grâce aux banques) est la mission de la gestion de la chaîne logistique.

Il s’agit de les fluidifier et d’optimiser autant que possible les coûts durant ces échanges, ce qui nécessite de prendre en compte des aspects aussi bien matériels et techniques,administratifs et humains.

Les différentes étapes de la chaîne logistique

Afin que vous puissiez mieux appréhender la chaîne logistique dans son ensemble, en voici les principales étapes :

  • l’approvisionnement, qui consiste à trouver les meilleurs fournisseurs et/ou matières premières, en amont de la fabrication.

  • la sous-traitance est bien entendu facultative mais elle peut intervenir en parallèle ou à la fabrication ou durant d’autres étapes, mais généralement toujours en amont de la relation client.

  • la fabrication, ou production.

  • *la gestion des stocks.

  • la relation client, qui désigne l’ensemble des échanges entre une entreprise et son public, et qu’il ne faut donc pas confondre avec le CRM, le « Customer Relationship Management », qui ne s’applique qu’aux clients. Dans cette définition élargie, la relation client comprend aussi bien les actions commerciales et la gestion des commandes que le CRM.

  • la distribution, ou livraison, qui définit l’acheminement du produit acheté vers le client. La question du transport des marchandises est souvent l’un des grands enjeux de la logistique.

  • la « logistique inversée », ou « reverse logistic », désigne tous les processus de récupération, de réparation, de recyclage, voire de mise au rebut.

La gestion de la chaîne logistique consiste donc à avoir une vision d’ensemble de toutes ces étapes, à en maîtriser les tenants et les aboutissants comme les coûts.

Gestion des stocks et chaîne logistique

Beaucoup d’entrepreneurs pensent qu’ils doivent se charger, avant toute autre chose, d’optimiser la gestion des stocks dans la chaîne logistique. Il ne s’agit pourtant que de l’un des aspects de ce secteur.

Pour être plus clair, le stock désigne une partie du patrimoine de l’entreprise : des matières premières pour la fabrication, des biens en cours de fabrication, des biens acquis ou fabriqués destinés à la vente et parfois même des biens défectueux à réparer.

La gestion du stock consiste à préserver tous ces biens et ces produits, tout en étant capable de savoir, à tout moment, les quantités disponibles. Le but est d’optimiser l’espace et les coûts de manière à pouvoir répondre à la demande des clients, tout en assurant la sécurité des salariés.

Comment optimiser la gestion de la chaîne logistique ?

S’il existe de nombreux axes d’amélioration et d’optimisation de la chaîne logistique, il est indispensable de bien comprendre l’importance du mot « chaîne », c’est-à-dire à quel point tous les éléments que nous citons précédemment sont des maillons imbriqués les uns dans les autres.

Et de la même manière que cette règle s’applique au cœur d’une entreprise, elle doit s’appliquer à ses fournisseurs, ses prestataires et autres sous-traitants : tous les acteurs doivent être partie prenante.

Une vision d’ensemble grâce aux données

Pour aller encore plus loin, bénéficier d’une vision d’ensemble et assurer cette cohésion entre tous les acteurs, nommer un responsable logistique est une étape incontournable.

En outre, celui-ci doit pouvoir s’appuyer sur un système informatique partagé ou commun afin de pouvoir exercer sa mission de supervision de manière efficace. En d’autres termes, il faut qu’il puisse connaître, à tout moment, l’état de la production tout en ayant accès à l’inventaire des produits et aux commandes clients.

À cet effet, les données peuvent apporter des solutions intéressantes. Or les outils informatiques actuels permettent d’en collecter un grand nombre, à chaque étape de la chaîne logistique, pour les rassembler, les traiter et les analyser.

Obtenues grâce à des outils tels que les plateformes de suivi ou les systèmes de géolocalisation, ces données permettent d’avoir une visibilité en temps réel de l’activité, et elles assurent une réactivité certaine, un atout indispensable en cas de problème.

Maîtriser les coûts

La gestion des coûts dépend non seulement des nouvelles technologies, qui permettent de réaliser des économies d’échelle, mais aussi d’un contrôle strict de l’ensemble de la chaîne logistique, des clients jusqu’aux fournisseurs.

D’une part, mieux connaître les besoins des clients et leurs habitudes de consommation, grâce à des systèmes automatisés de commande, est le premier moyen de réduire les coûts.

D’autre part, partager des informations avec les fournisseurs est une excellente façon de renforcer la communication, la coopération et, par là-même, de diminuer les coûts : vous éviterez les attentes, les incompréhensions et tout autre problème qui pourrait perturber la chaîne.

À propos de perturbations ou d’incidents, il est toujours intéressant de suivre à la lettre le proverbe « Mieux vaut prévenir que guérir » :

les outils de prévention et de gestion des risques complètent à la perfection ceux de suivi afin d’anticiper les éventuels problèmes. Savoir gérer les interruptions de service pour les limiter au maximum est essentiel à une chaîne logistique efficace.

Outre le recours à des solutions technologiques innovantes, il peut être intéressant de profiter de l’accès aux données et du partage d’informations pour externaliser certaines tâches, en l’occurrence les plus chronophages ou celles à faible valeur ajoutée.

Vos employés pourront ainsi se concentrer sur les activités qui relèvent de leur métier et vous gagnerez en efficacité.

Pour en savoir plus sur la gestion de la chaîne logistique :

  • Le portail Facil’Eco du Ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique dispose d’une introduction à la logistique, dans son dictionnaire des termes économiques.

  • Le Coin des entrepreneurs propose une définition complète de la logistique ainsi que de nombreux articles variés sur ce sujet.

  • Destiné plus spécifiquement aux PME et aux TPE, le site Ma petite entreprise explique lui-aussi les grands principes de la chaîne logistique

  • Le site spécialisé FAQ Logistique contient une définition du « Supply Chain Management » ainsi que différents articles et des exemples qui vous aideront à approfondir vos connaissances de cette notion.


Prochaines étapes

Développer votre entreprise

Il existe différentes façons de développer et de faire croître une entreprise. Découvrez comment emmener votre entreprise encore plus loin !