Pour propriétaires de petites entreprises, les problèmes de gestion des flux de trésorerie sont une source de stress. Les prêts sont un moyen d’investir dans des possibilités telles que l’expansion ou la couverture de vos dépenses actuelles.

Choisir de financer son entreprise au moyen d’un prêt, d’une marge de crédit ou d’une carte de crédit peut être intimidant. En effet, qu’il s’agisse de s’y retrouver dans la paperasse requise, de faire une demande ou même de savoir par où commencer, il peut être décourageant de constater son manque de connaissances en la matière. Selon un sondage d’Equifax Canada, plus de la moitié des propriétaires de petites entreprises ne se sentent pas soutenus par leur banque, les autres institutions de prêt ou leur gouvernement. 26 % des propriétaires d’entreprise s’inquiètent de leur capacité à rembourser leurs prêts actuels.

Pour de nombreux propriétaires de petites entreprises, les problèmes de gestion des flux de trésorerie sont une source de stress fréquemment citée. Les prêts sont un moyen d’investir dans des possibilités telles que l’expansion ou la couverture de vos dépenses actuelles.

Qu’est-ce qu’un prêt aux entreprises?

Un prêt aux entreprises est un accord entre un propriétaire d’entreprise et une banque ou un prêteur privé, dans le cadre duquel de l’argent est reçu en vue d’un remboursement futur du capital et des intérêts. Les prêts aux entreprises sont précisément destinés à des fins commerciales.

En savoir plus sur Prêts Square.

Obtenez un prêt pour développer votre entreprise.

Quels sont les différents types de prêts aux entreprises?

Les prêts aux entreprises peuvent être garantis ou non. Un prêt garanti signifie que l’emprunteur offre des biens en garantie s’il ne rembourse pas le prêt. Un prêt personnel non garanti, en revanche, ne nécessite pas de biens offerts en garantie. Il existe de nombreux types de prêts abordables pour les petites entreprises. Voici quelques exemples des types de prêts aux entreprises les plus courants :

  • Marge de crédit commerciale : une marge de crédit commerciale est un capital flexible et renouvelable qui vous donne accès à des liquidités.

  • Carte de crédit d’entreprise : une carte de crédit d’entreprise est destinée à un usage professionnel plutôt que personnel et peut aider les propriétaires d’entreprise à renforcer leur crédit, ce qui peut se traduire par de meilleurs taux d’intérêts des prêts.

  • Prêt à terme commercial : ce prêt est une somme forfaitaire de capital à rembourser par tranches fixes sur une période de temps déterminée (appelée terme).

  • Financement des petites entreprises du Canada : Le Programme de financement des petites entreprises du Canada offre plusieurs prêts différents destinés aux petites entreprises, jusqu’à une limite d’un million de dollars par emprunteur. Sur ce montant, un plafond de 350 000 $ peut être utilisé pour l’achat ou l’amélioration de biens ou d’équipements.

  • Prêt d’équipement : les prêts d’équipement sont des prêts spécialement conçus pour permettre aux propriétaires d’acheter du matériel d’entreprise. Une petite entreprise peut envisager un prêt d’équipement afin de remplacer du vieil équipement ou de moderniser son équipement actuel.

  • Financement du compte client : le financement du compte client permet aux entreprises de recevoir un paiement anticipé des factures en souffrance. Les trois types courants de financement du compte client sont l’affacturage traditionnel, le financement sélectif des créances et le financement sur actifs.

  • Avance de fonds pour commerçants : une avance de fonds pour commerçants est un prêt remboursé par un pourcentage des ventes futures de votre entreprise par carte de crédit ou de débit. Ce type de prêt signifie que vous empruntez sur les revenus futurs de votre entreprise. Il s’agit davantage d’une avance de fonds que d’un prêt, mais elle constitue tout de même une solution de rechange aux types de financement plus traditionnels.

De quoi avez-vous besoin pour présenter une demande de prêt aux entreprises

En tant que propriétaire d’une petite entreprise demandant un prêt, vous pouvez vous adresser à plusieurs institutions pour obtenir un prêt pour petites entreprises. Les prêteurs en ligne, les banques, et les sites de prêt entre pairsne sont que quelques exemples des types de prêteurs. Si vous êtes un commerçant Square ou si vous utilisez Square, vous pouvez peut-être bénéficier d’un prêt par l’intermédiaire de Prêts Square.

Lorsque vous présentez une demande de prêt, peu importe le type, la banque ou un autre prêteur peut vouloir voir certains documents, dont les suivants :

  • Des renseignements sur la façon dont le prêt sera utilisé;

  • Votre plan d’affaires : un plan qui décrit toutes les facettes de votre entreprise;

  • Vos antécédents personnels et votre état financier : le prêteur consultera probablement le rapport de solvabilité de l’entreprise, mais il peut aussi consulter le rapport de solvabilité personnel si vous avez très peu d’antécédents en matière d’emprunt;

  • L’historique des demandes de prêt;

  • Les états financiers de l’entreprise, qui peuvent notamment comprendre les états des revenus et des dépenses, le bilan et les états financiers prévisionnels;

  • Les déclarations de revenus;

  • Curriculum vitae : une demande de prêt comprendra un curriculum vitae professionnel afin de permettre au prêteur de connaître votre expérience dans le secteur dans lequel vous gérez votre entreprise.

  • Documents juridiques : il peut notamment s’agir de documents tels qu’un certificat ou une licence d’exploitation, des baux commerciaux et des contrats que vous pouvez avoir avec des tiers.

Admissibilité au prêt aux entreprises

Les prêteurs tiennent compte de quelques critères pour déterminer si les demandeurs sont admissibles à un prêt. Posséder une bonne cote de crédit d’entreprise est une façon de renforcer votre dossier lorsque vous faites une demande de crédit et de prêt aux entreprises. Chaque prêteur a des exigences et des qualifications minimales différentes pour ce qui rendra un demandeur plus ou moins admissible, mais elles incluent généralement :

  • Le crédit : dans ce cas, le crédit fait référence à la solvabilité d’une entreprise;

  • La durée d’activité : le nombre d’années d’activité de l’entreprise (par exemple, si l’entreprise vient de démarrer ou si elle est en activité depuis plusieurs années).

  • Biens offerts en garantie : les actifs tangibles qui pourraient être utilisés pour garantir un prêt (uniquement dans le cas d’un prêt garanti).

  • Flux de trésorerie : le montant des liquidités qui entrent et sortent d’une entreprise.

  • L’endettement : la somme de vos dettes.

  • Secteur d’activité : le secteur dans lequel évolue votre entreprise réunit un ensemble d’entreprises qui traitent les mêmes matières premières, biens ou services. Par exemple, vous pourriez exploiter une entreprise dans l’industrie alimentaire ou dans le secteur des soins de santé.

Taille des prêts aux entreprises

La taille d’un prêt commercial correspond au montant en dollars du prêt, qui peut être déterminé par plusieurs facteurs tels que le ratio dette/revenu, la cote de crédit, etc. Un prêteur détermine la taille du prêt qu’il peut accorder à un emprunteur. Il s’agit d’un équilibre délicat à trouver, car il arrive que les emprunteurs puissent se voir offrir un prêt plus important que celui auquel ils sont réellement admissibles.

Financement et refinancement des prêts aux entreprises

Le terme « financement » désigne le processus consistant à fournir des fonds aux entreprises. Il existe deux types de financement : le financement par emprunt et le financement par capitaux propres. Les prêts entrent dans la catégorie des financements par emprunt, ce qui signifie qu’ils doivent être remboursés avec des intérêts. Les prêts ont des durées différentes, allant de quelques mois à 25 ans. Les microcrédits, par exemple, sont généralement remboursés en quelques années.

Type de prêt Durée moyenne des prêts
Prêt bancaire à terme Entre 3 et 10 ans
Marge de crédit professionnelle De quelques mois à quelques années
Avance de fonds aux commerçants Entre 3 et 18 mois
Prêt pour matériel Entre 2 et 10 ans

Qu’est-ce que le refinancement? Le refinancement d’un prêt signifie que vous remplacez un prêt existant par un nouveau. C’est une solution qu’un responsable d’entreprise peut envisager non seulement pour un prêt commercial, mais aussi pour un prêt hypothécaire ou un prêt-auto. Vous pouvez envisager le refinancement s’il vous permet de réduire le taux d’intérêt ou de raccourcir la durée du prêt, et il peut s’appliquer aussi bien à un prêt hypothécaire qu’à un prêt-auto.

Quelques termes à connaître relativement aux prêts aux entreprises

Vous trouverez ci-dessous un glossaire des termes financiers et des définitions que vous devez connaître pour faire des choix éclairés en matière de prêts.

  • Comptes clients : Les comptes clients représentent les sommes dues à une entreprise par ses clients. Il s’agit des factures impayées d’une entreprise ou, plus largement, de l’argent que les clients lui doivent.

  • Comptes fournisseurs : Il s’agit des sommes dues par une entreprise à des prestataires ou à des fournisseurs.

  • Amortissement : Cela consiste à répartir le paiement sur une période donnée. L’amortissement peut concerner des prêts ou des actifs. Un prêt amorti exige de la part d’un emprunteur d’effectuer des versements périodiques réguliers, qui seront appliqués à la fois au capital et aux intérêts.

  • TAEG : Le TAEG, ou taux annuel effectif global, désigne le taux d’intérêt généralement appliqué à un prêt ou à une carte de crédit. En d’autres termes, il s’agit du montant facturé à l’emprunteur pour le prêt, exprimé en pourcentage annuel.

  • Les actifs : Les actifs tangibles sont tous les biens ayant une valeur monétaire qui peuvent être utilisés comme garantie. Il s’agit par exemple de biens immobiliers, d’équipements ou de véhicules.

  • Crédit aux entreprises : Le crédit aux entreprises est un produit financier (par exemple, un prêt commercial ou une carte de crédit professionnelle) qui permet à une entreprise d’emprunter de l’argent qui peut être utilisé pour acheter des produits ou des services.

  • Cote de crédit d’une entreprise : La cote de crédit sert à évaluer la solvabilité d’une entreprise. Une cote de crédit élevée peut permettre aux responsables d’entreprises d’obtenir plus facilement des prêts, à des taux d’intérêt plus bas et à de meilleures conditions de remboursement.

  • Capital : Le terme « capital » revêt plusieurs définitions. En finance, le capital fait le plus souvent référence à des actifs financiers sur un compte bancaire ou de courtage.

  • Flux de trésorerie : Le flux de trésorerie fait référence au montant des entrées et sorties d’argent d’une entreprise.

  • Garantie : La garantie est un actif (généralement tangible) qu’un prêteur accepte comme sûreté d’un prêt au cas où l’emprunteur manquerait à ses obligations de paiement. Tous les prêts ne requièrent pas de garantie, mais en général les prêts dont le montant est élevé l’exigent.

  • Dette : La dette est une responsabilité ou une obligation de payer ou de rendre quelque chose. Selon les conditions d’un prêt, l’emprunteur est tenu de rembourser la dette à l’issue d’un certain délai.

  • Taux de retenue : Un taux de retenue est un pourcentage des ventes quotidiennes utilisé pour rembourser un prêt.

  • Taux d’intérêt : Un taux d’intérêt est le pourcentage du capital facturé par le prêteur pour l’utilisation de son argent. Le TAEG et le rendement annuel en pourcentage (APY) sont deux façons courantes de calculer les intérêts sur les crédits ou les prêts.

  • Privilège : Un privilège est un droit légal ou une créance sur des biens qui sont utilisés comme garantie pour rembourser une dette. Les privilèges peuvent prendre plusieurs formes selon le type de bien : privilège bancaire, privilège de jugement, privilège de construction, privilège sur un bien immobilier, etc.

  • Principal : Le principal est la somme d’argent empruntée dans le cadre d’un prêt. Il s’agit du montant initial du prêt, et il ne comprend pas le taux d’intérêt ou d’autres frais.

  • Refinancement : Le refinancement est le fait le remplacer un prêt existant par un nouveau prêt assorti de conditions différentes, parfois plus favorables.

  • Durée : La durée d’un prêt est le délai à l’intérieur duquel vous acceptez de rembourser le prêt. La durée varie en fonction du type de financement.

  • Souscription : La souscription est le processus au cours duquel un individu ou une institution décide d’assumer un risque financier en échange d’une rémunération. La souscription d’un prêt est le moment où un prêteur évalue le revenu, les actifs, les dettes et d’autres facteurs financiers pour décider de la teneur du risque auquel il s’expose s’il décide de consentir un prêt.

  • Fonds de roulement : Le fonds de roulement est un indicateur financier qui permet d’évaluer la capacité d’une entreprise à honorer ses dettes courantes. En d’autres termes, il s’agit de la somme d’argent dont dispose une entreprise et qui n’est pas utilisée pour rembourser des dettes existantes.