Embauche et formation de vos premiers employés

Votre entreprise se développe et vous avez du mal à tout mener de front ? Vous envisagez d’embaucher un premier employé ? Par exemple, vous êtes restaurateur et vous avez besoin de l’aide d’un serveur ou d’un agent d’entretien ? C’est une excellente chose !

Naturellement, le recrutement aura un impact majeur sur l’avenir de votre entreprise. C’est pourquoi il est capital de bien préparer votre premier recrutement. Dans cet article, découvrez les étapes à suivre pour embaucher un salarié, quelles sont les éventuelles aides à l’embauche d’un premier salarié ainsi que le coût global que vous allez devoir supporter.

Comment embaucher un salarié : les étapes du recrutement

L’embauche d’un salarié peut sembler intimidante. C’est pourquoi il faut procéder par étape. Les étapes ci-dessous vous aideront à comprendre comment embaucher un salarié pas-à-pas.

Quel poste ?

En tout premier lieu, vous devez définir précisément le poste qui va faire l’objet du recrutement. Vous devez déterminer l’intitulé du poste, les missions qui seront confiées au salarié, les responsabilités associées, les possibilités d’évolutions, etc.

Quel profil idéal ?

Une fois que vous avez défini le poste, vous devez imaginer la personne idéale que vous aimeriez trouver. Déterminez les compétences requises pour occuper ce poste. Pensez en termes de formation, de compétences particulières, de qualités personnelles, d’expérience passée, d’expertise, de mobilité, etc.

Quel contrat de travail ?

Ensuite, vous devez considérer le type de contrat de travail que vous pouvez proposer à votre futur salarié. Il existe plusieurs types de contrats de travail : contrat à durée déterminée (CDD), contrat à durée indéterminée (CDI), contrat de professionnalisation, etc.

Bien entendu, le contenu du contrat proposé devra être conforme au cadre légal propre au type de contrat de travail retenu. De plus, vous devrez obligatoirement respecter la convention collective de votre branche professionnelle (vous trouverez un lien utile à ce sujet à la fin de ce guide).

Vous allez donc devoir vous renseigner au sujet du Code du travail et des conventions collectives. Vous trouverez ces informations auprès de la DDTEFP, la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

Savoir où trouver des candidats

Il vous faut ensuite savoir à qui vous adresser pour trouver des candidats pour votre poste. Il existe trois potentielles sources de candidats :

  • Les organismes d’État comme Pôle Emploi ;
  • Les agences d’intérim ;
  • Les réseaux sociaux.

Souvent négligés en France, les réseaux sociaux (notamment LinkedIn) vous permettent également de trouver des demandeurs d’emploi qui correspondent au profil que vous recherchez.

Rédiger une annonce

Il vous faut ensuite rédiger une annonce. Soyez suffisamment précis pour faire un premier tri. Décrivez au mieux le poste proposé et le profil recherché. Vous pourrez ainsi cibler les meilleurs candidats potentiels qui pourront répondre aux besoins du poste.

Veillez à respecter la loi lorsque vous rédigez votre annonce. Par exemple, vous ne pouvez indiquer aucun critère discriminant (âge, sexe, etc.).

Faire passer des entretiens

Suite à la publication de votre annonce, vous allez recevoir des candidatures composées généralement d’un CV et d’une lettre de motivation. Vous pouvez déjà faire une première sélection basée sur ces documents. Vous pourrez être plus ou moins sélectif et exigeant en fonction du nombre de candidatures reçues.

Vous devrez ensuite inviter les candidats retenus à un entretien d’embauche. Chaque entretien permettra de valider le profil du candidat et de mesurer sa motivation.

Formaliser l’embauche

Une fois que vous aurez sélectionné votre nouveau salarié, vous devrez le déclarer. Cela passera par des déclarations obligatoires, des échéances à respecter, des organismes à contacter et des démarches à accomplir. Vous trouverez davantage d’informations sur le site www.service-public.fr (voir lien ci-dessous).

Intégrer et former votre salarié

Vous allez ensuite devoir préparer l’arrivée de votre salarié dans votre entreprise. Une bonne intégration permettra à votre salarié d’être opérationnel au plus vite. Concrètement, pensez à prévoir les éventuels documents et guides qui l’aideront à prendre en main son poste. Prévoyez également les équipements matériels (uniforme, matériels informatiques, etc.) ainsi que les différents accès dont il aura besoin (profil informatique, identifiant , jeu de clés, etc.).

Mais plus que tout, vous devrez vous rendre disponible lors de l’arrivée du salarié pour pouvoir le former. Vous pourrez ainsi lui expliquer le fonctionnement de l’entreprise et l’approche de votre clientèle, clarifier vos attentes et lui transmettre votre savoir-faire.

La période d’essai

Même si elle n’est pas obligatoire, la période d’essai vous sert à évaluer les compétences de votre salarié. De son côté, celui-ci pourra aussi déterminer si le poste lui convient. Si vous décidez d’avoir une période d’essai, veillez à respecter la durée maximum fixée par Le Code du Travail et les conventions collectives.

Durant la période d’essai, les deux parties (employeur ou salarié) peuvent rompre le contrat de travail sans avoir besoin de justifier la raison. Seul un délai de préavis minimum est demandé.

Se faire accompagner pour embaucher un salarié

Vous n’êtes pas sûr d’avoir le temps ou les compétences pour réaliser toutes ces étapes de recrutement ? Vous pouvez faire appel à un cabinet de recrutement. Celui-ci pourra vous accompagner dans:

  • La définition du poste et du profil ;
  • La rédaction des annonces ;
  • La sélection des candidats (analyse des candidatures, entretiens…).

Un cabinet de recrutement peut surtout vous faire gagner du temps en facilitant vos démarches et en faisant une première sélection. En effet, le processus d’embauche d’un salarié prend beaucoup de temps. Imaginez simplement avoir à faire le tri parmi des dizaines de candidatures, sans parler des entretiens… Bien entendu, c’est vous qui gardez la main et qui ferez la décision finale.

Si vous envisagez d’utiliser un cabinet de recrutement pour embaucher votre premier salarié, vous devez aussi prévoir le coût correspondant. Comptez un budget compris entre 10 et 20 % du salaire annuel brut du salarié embauché.

Embaucher un salarié : estimer le coût global

L’embauche d’un salarié doit vous permettre d’effectuer plus de travail et de développer votre entreprise. Bien entendu, la contrepartie est que ce salarié va vous coûter de l’argent et cela va impacter la rentabilité de votre activité. Il est donc capital de savoir exactement à quoi vous attendre. Pour estimer le coût global de l’embauche d’un salarié, vous devez prendre en compte les coûts directs et les coûts indirects d’un salarié.

Les coûts directs

Les principaux coûts directs sont :

  • Les éventuels frais du cabinet de recrutement ;
  • Le salaire brut, c’est-à-dire le salaire net et les cotisations salariales ;
  • Les charges patronales calculées sur la base du salaire brut : Ces charges couvrent les cotisations d’assurance maladie, les allocations familiales, l’assurance vieillesse, les cotisations d’accident du travail, d’assurance chômage, de retraite complémentaire, de formation professionnelle, et les taxes sur les salaires et d’apprentissage. Pour donner un ordre de grandeur (hors allégements et exonérations spécifiques), le taux moyen de charges patronales se situe entre 40 à 45 % (selon le nombre de salariés et le montant de rémunération des employés).

D’autres coûts directs peuvent également s’ajouter selon les entreprises :

  • Les avantages en nature (nourriture, logement) ;
  • Les gratifications : treizième mois, prime de vacances… ;
  • L’intéressement ;
  • La participation.

Les coûts indirects

En plus de ces coûts directs, l’embauche d’un salarié engendre certains coûts indirects. Il s’agit notamment de toutes les ressources dont le salarié aura besoin pour exécuter son travail : matériels, fournitures, équipements, licences logicielles, etc.

Les aides à l’embauche d’un premier salarié

Il existe deux types de dispositifs d’aide à l’embauche d’un premier salarié :

  • Les aides, exonérations ou allégements de charges sociales. Ces dispositifs peuvent entrer dans le cadre d’une réduction générale des cotisations sur les bas salaires, d’une aide à l’embauche d’un premier salarié, des exonérations et allégements pour les entreprises implantées dans certaines zones, etc.

  • Les contrats de travail aidés (en particulier les contrats liés à l’embauche d’un jeune ou d’un chômeur de longue durée) : contrat unique d’insertion, contrat de professionnalisation, etc.

L’utilisation d’un contrat aidé peut être financièrement très avantageux lors de l’embauche d’un premier salarié. Toutefois, cela ne doit pas devenir votre premier critère de choix. Avant tout, vous devez trouver un candidat en adéquation avec vos besoins. Mieux vaut pour vous payer ce qu’il faut pour trouver la bonne personne pour votre entreprise.

Ressources utiles pour l’embauche et la formation de vos premiers employés :


Prochaines étapes

Gérer votre entreprise

Vous avez effectué avec succès les étapes précédentes et votre entreprise a enfin ouvert ses portes. Félicitations ! Maintenant, vous devez apprendre à gérer vos affaires au quotidien.

Développer votre entreprise

Il existe différentes façons de développer et de faire croître une entreprise. Découvrez comment emmener votre entreprise encore plus loin !