Ouvrir une boulangerie

 Démarrer une entreprise : les coûts | Square

Créer une boulangerie est un rêve qui vous tient à cœur ? Nous avons rassemblé tous les bons conseils sur la manière de concevoir votre business plan, pour bien démarrer votre activité et mettre toutes les chances de votre côté.

TABLE DES MATIÈRES

INTRO

Comment ouvrir une boulangerie : conseils pour se lancer

Avant d’ouvrir une boulangerie, il est indispensable de concevoir un business plan qui tient compte de vos objectifs et des moyens financiers dont vous disposez. Il est aussi important de déterminer les étapes à suivre sur le plan légal, pour un démarrage dans les meilleures conditions.
Ce plan d’affaires doit inclure une analyse préalable du marché local pour dresser un état des lieux aussi précis que possible. Quel est le paysage concurrentiel du quartier et de la ville ? Quelles sont les habitudes de consommation des habitants ? Quelle est l’importance du trafic piétonnier dans le secteur ? Y a-t-il des manques que vous pourrez combler ? Qui doit être votre cible de consommateurs prioritaire ? Sur cette base, vous pourrez choisir le bon emplacement, mais également déterminer les produits qui vous permettront de vous démarquer, et de séduire, sur le long terme, votre future clientèle.

La conception du business plan est aussi un excellent moment pour faire un tour d’horizon de l’ensemble des obligations légales du secteur d’activité. Faut-il un diplôme particulier ? Quelles sont les démarches pour créer une boulangerie ? Quelles sont les normes en vigueur pour la production et la manipulation des produits alimentaires ?

La règle générale est qu’il vous faut un diplôme pour être boulanger, mais pas pour ouvrir une boulangerie. Les personnes qui fabriquent le pain doivent soit disposer d’un CAP ou BEP de boulanger, soit justifier d’une expérience d’au moins trois ans en boulangerie. Et si vous n’êtes pas vous-même boulanger mais songez à devenir gérant de boulangerie, alors il suffit qu’un de vos salariés ou associés ait le diplôme ou l’expérience suffisante. Consultez les sites Jesuisentrepreneur ou Legalstart pour plus de détails à ce sujet !

De plus, l’un des grands choix à faire est de savoir si vous désirez créer une boulangerie artisanale ou pas. Si c’est le cas, cela implique de fabriquer vous-même le pain vendu, et donc de posséder dans l’établissement l’ensemble des équipements requis pour cela. Pour tous les autres produits en revanche, vous avez la possibilité de vous fournir auprès d’autres artisans du secteur ou auprès de boulangeries industrielles, tout en conservant cette appellation de boulangerie artisanale. Il s’agit d’une information capitale…

Si vous jugez que cette appellation n’est pas utile, alors vous n’êtes pas obligé de prendre en charge le processus de fabrication du pain, en tout cas pas dans sa totalité. Ainsi, vous avez la possibilité d’acheter la pâte de pain congelée pour la cuire vous-même en faisant installer un terminal de cuisson. Vous pouvez aussi acheter le produit fini auprès d’un artisan ou d’un industriel, comme pour les viennoiseries, et le revendre ensuite.
Dans toutes les situations, il est en outre recommandé de passer un stage de préparation à l’installation (non obligatoire) pour vous former au fonctionnement d’une entreprise, et aux moyens de financement à votre disposition. N’oubliez pas de souscrire à une assurance multirisque pour couvrir votre responsabilité civile, votre local, et vos équipements.

Business plan : calculer l’ensemble des coûts de production

Une fois l’analyse de marché et réglementaire effectuée, il faut ensuite définir vos coûts de démarrage, qui vont varier en fonction de plusieurs facteurs : emplacement choisi, prix du loyer du local commercial (ou le prix au mètre carré si vous décidez d’acheter), superficie dont vous estimez avoir besoin, etc. À cela vont s’ajouter les frais d’investissement dans le matériel et les autres coûts de gestion de l’établissement : tables de travail, armoires de fermentation, matériel pour la préparation de la pâte, fours de boulangerie.

Les frais peuvent également varier en fonction des services que vous allez proposer : ouverture le soir et le week-end, livraison de pâtisserie à domicile ou aux entreprises du coin, conception de produits sur commande, un petit espace supplémentaire pour permettre aux clients de consommer sur place. Tout ceci doit être budgété à l’avance. En effet, l’espace que vous avez choisi ne sera pas forcément prêt pour une exploitation immédiate, et devra sans doute nécessiter des frais d’aménagement, en plus des frais de décoration !

Par ailleurs, si vous décidez d’embaucher des employés pour vous aider, le coût de la main-d’œuvre devra également être intégré au business plan. À ce titre, le paiement de tous vos employés va comprendre leur salaire mensuel, les cotisations et contributions sociales, les autres avantages sociaux, et les éventuels coûts de formation.
À savoir : la gestion des stocks est un élément crucial pour garantir la santé financière de votre boulangerie. L’un des meilleurs moyens d’organiser vos stocks est de recourir à un système de gestion pour suivre et modifier les réserves. Certains logiciels tout-en-un peuvent même être fusionnés avec le logiciel de caisse enregistreuse. Ainsi, il vous sera possible de gérer simultanément vos ventes et votre inventaire avec le même outil, sans avoir besoin de multiplier les applications numériques.

Commencez avec un logiciel de caisse gratuit.

Un logiciel de caisse puissant pour vous aider à démarrer, gérer et développer votre entreprise - sans frais cachés ni contrats à long terme.

Quels modes de paiement accepter ? Avec quels outils ?

Pour ouvrir une pâtisserie ou boulangerie dans de bonnes conditions, vous devez être en capacité d’accepter toutes les formes de paiements dès le premier jour. Ce qui implique de vous munir d’un fonds de caisse pour accepter les paiements en espèces, et être en mesure de rendre la monnaie, ainsi que de mettre un terminal de paiement par carte à la disposition de vos clients qui n’ont pas d’argent liquide sur eux au moment de l’achat.

Lors du choix du terminal de paiement, pensez à vérifier que celui-ci accepte bien l’ensemble des paiements : paiement par code PIN, paiement sans contact, paiement depuis les applications mobiles, etc. Pensez aussi à vous renseigner sur les mesures de sécurité mises en œuvre pour assurer la sécurisation des transactions, et la sécurité des données bancaires, aussi bien pour vous que pour vos clients.

Il existe des solutions vous permettant de créer des points de vente improvisés, à partir d’appareils dont vous disposez déjà. Par exemple, le Square Stand peut être mis en place en transformant votre iPad en caisse enregistreuse pour tous les types de paiements. Associée à un lecteur de cartes, cette solution vous évitera d’avoir à investir dans de nouveaux équipements, et vous permettra d’accepter des transactions n’importe où. Y compris si vous décidez de vendre sur les marchés.

Comment construire et préserver votre base de clients

Enfin, la toute dernière étape, directement après l’ouverture de votre commerce, est de vous faire connaître bien sûr, en annonçant votre existence aux personnes vivant dans le quartier, puis de fidéliser vos clients dès leur première visite. Comment vous y prendre ?

Les techniques classiques de publicité sont toujours aussi efficaces. Placer un flyer dans les boîtes aux lettres précisant votre adresse, vos horaires d’ouverture, et les prix des produits les plus en vue sera toujours une bonne idée, quelle que soit l’époque. Mais aujourd’hui, il est inconcevable d’ouvrir une boulangerie ou tout autre commerce sans disposer d’un site web, et de comptes sur les principaux réseaux sociaux.

Ce site vitrine fait partie de l’expérience client à part entière en répondant à l’ensemble des questions que vos clients actuels et futurs sont susceptibles de se poser. Il doit employer les techniques d’optimisation pour les moteurs de recherche, afin que les personnes qui recherchent une excellente boulangerie près de chez eux tombent sur votre site dès la première page de résultats. Et surtout : n’oubliez pas de poster des photos de toutes vos pâtisseries les plus appétissantes sur Instagram, Facebook ou Twitter !

Si la concurrence est forte dans le quartier, il sera primordial de vous distinguer des autres boulangers autant que possible. Réfléchissez à ce qui peut rendre votre offre unique : des produits atypiques (non proposés par vos compétiteurs) ou complémentaires (par exemple des sandwichs pour les salariés en recherche d’un repas rapide). Peut-être pouvez-vous proposer des assortiments de pique-nique à emporter ? Des glaces durant l’été ? Des produits contenant moins de sucres pour les personnes au régime ? Ou des pains spéciaux et des friandises artisanales, contenant des ingrédients locaux ou inspirés du terroir ?

Pour faire bonne impression, pourquoi ne pas envisager une carte de fidélité pour permettre aux clients qui vous rendent visite le plus souvent de gagner des points ? De même, il est possible de proposer des cartes cadeaux aux clients qui apprécient vos produits, et désirent faire connaître votre boulangerie-pâtisserie à leurs amis ou famille. Une solution qui vous permettra de stimuler vos ventes, tout en attirant de nouveaux clients !