Business glossaire

Qu’est-ce que l’actif circulant ?

L’actif et le passif sont deux notions clés de la comptabilité qui figurent sur le bilan annuel de toute entreprise : elles constituent son patrimoine. L’actif comprend ainsi tous les biens et les droits que possède une entreprise tandis que le passif est constitué par ses capitaux propres, tous les fonds qu’elle possède.

Pour être encore plus précis, il faut distinguer l’actif immobilisé de l’actif circulant, ce qui implique de bien comprendre la notion comptable d’immobilisation. Les immobilisations comptables sont les biens qui peuvent servir à l’activité de l’entreprise de manière durable. Elles se divisent en trois catégories : les immobilisations corporelles (des actifs physiques tels que des terrains, de l’outillage, du matériel de bureau ou de transport), les immobilisations incorporelles (c’est-à-dire ni physique ni monétaire, comme les frais d’établissement, de recherche et développement ou encore les sites internet et les fonds de commerce) et les immobilisations financières (telles que les titres, les prêts, les dépôts, etc).

Par conséquent, en le définissant par opposition, l’actif circulant n’est pas constitué d’éléments durables mais d’éléments mobilisables à court terme. C’est la raison pour laquelle les actifs circulants sont également appelés actifs courants : ils évoluent en permanence.

Exemples d’actif circulant :

Prenons quelques exemples concrets afin que vous puissiez mieux cerner les éléments qui constituent l’actif circulant.

  • le solde de trésorerie : il s’agit de la différence entre les encaissements (le produit des ventes de ses produits et/ou services ou encore les subventions reçues, etc.) et les décaissements (les achats effectués, les loyers versés, etc.).

  • les créances clients : ce sont les sommes que doivent les clients qui ont reçu des factures mais que ne les ont pas encore réglées.

  • le stock : il s’agit de tous les biens en possession d’une entreprise, utilisés dans le cadre de son activité (par exemple, du papier pour l’imprimante) ou détenus pour être vendus (par exemple, des cahiers pour une papeterie. Il comprend aussi bien les matières premières que les marchandises et les produits, sans oublier ceux en-cours (de fabrication pour les produits ou de réalisation pour les services).

  • les valeurs mobilières de placements : ce sont les titres financiers, les obligations ou les actions que détient une entreprise qui a investi sa plus-value. Ces valeurs peuvent être rapidement revendues afin de récupérer des liquidités.

  • les placements financiers à court-terme : les comptes à terme, les comptes sur livret ou les dépôts à terme sont des placements à court-terme qui assurent des rendements plutôt bas (généralement inférieurs à 0,5 % par an) mais ont l’avantage d’assurer la disponibilité des fonds investis.

En savoir plus sur l’actif circulant :

Puisque l’actif et le passif d’une entreprise doivent être à l’équilibre, l’actif circulant doit être financé par le passif circulant. Celui-ci est constitué par les dettes : les dettes d’exploitation, ou dettes fournisseurs (les sommes qu’une entreprise doit aux entreprises auxquelles elle achète des biens ou des services), les dettes fiscales (les sommes dues au Trésor Public pour le règlement des différents impôts et taxes) et les dettes sociales (les cotisations sociales dues à l’URSSAF ou autre organisme concerné).

L’actif circulant n’est pas qu’une notion comptable abstraite. Le connaître est un moyen de disposer d’indicateurs précis sur la « santé » de l’entreprise :

  • en divisant l’actif circulant par les dettes à court terme, vous obtenez le ratio de liquidité générale. Celui-ci indique la capacité d’une entreprise à rembourser ses dettes : lorsqu’il est supérieur à 1, l’entreprise est solvable.

  • en divisant l’actif circulant par le fonds de roulement, vous obtenez le ratio de financement de l’actif circulant. Celui-ci montre à quel point le fonds de roulement contribue à financer l’actif circulant. Lorsque ce résultat est faible, l’entreprise est considérée comme fragile.

Découvrez comment Square peut vous aider, au quotidien, dans votre comptabilité.

Découvrez comment Square peut vous aider à gérer votre entreprise.

Logiciel de caisse gratuit

Le logiciel de caisse Square facilite la vente en personne, en ligne, par téléphone ou en personne. Il est simple à utiliser et ne nécessite aucune formation.

Liens de paiement

Créez des liens de paiement, des boutons d’achat ou des QR codes avec Square paiements en ligne. Partagez-les en ligne et commencez à vendre sans site web.

Terminal de paiement

Square Terminal est le TPE pour tout, de la gestion des articles à l’impression des reçus , en passant par la prise en charge des paiements.

Guides de l'entrepreneur

Vous n’êtes pas seul dans votre aventure ! Notre guide de l’entrepreneur contient de nombreux contenus pour vous guider pas à pas dans le développement de votre entreprise.