Les nouvelles approches de vente, les paiements sans contact et l’automatisation façonnent le monde des affaires en 2022

29 Mar 2022

Square publie des rapports sur les tendances en matière de consommation et de vente dans les secteurs du commerce de détail et de la restauration au Canada

Deux récents rapports sur le commerce de Square, la solution mondialement reconnue fournissant logiciels, paiements et matériel aux entreprises de tous types et de toutes tailles, indiquent que les entreprises canadiennes se tournent de plus en plus vers de nouveaux canaux pour faire croître leur activité et diversifier les moyens d’entrer en contact avec les consommateurs canadiens, partout où ils se trouvent. Les deux plus récents rapports de Square Canada, L’avenir du commerce de détail et L’avenir de la restauration, présentent un état des lieux de la situation dans ces secteurs.

Square a récemment collaboré avec Wakefield Research dans le cadre d’une enquête menée auprès de détaillants, de restaurateurs et de consommateurs à travers le Canada. Elle a pu constater que bon nombre des nouvelles façons de faire des affaires mises en place pendant les deux années de pandémie sont là pour de bon. Pour les détaillants, l’évolution la plus notable concerne le passage à des ventes en mode omnicanal, notamment par le biais des médias sociaux. Plus de la moitié des consommateurs canadiens interrogés (57 %) souhaiteraient essayer de nouvelles façons de magasiner, par exemple sur les médias sociaux, en réalité virtuelle ou en diffusion directe en ligne.

« On constate une augmentation constante des plateformes de commerce et de médias sociaux, chacune d’entre elles abordant son public de manière différente. Il peut s’avérer difficile pour un détaillant canadien de trouver comment se présenter efficacement pour atteindre ses clients de façon pertinente », explique Roshan Jhunja, directeur général de Square pour détaillants. « Heureusement, la technologie ne cesse d’évoluer, ce qui facilite la tâche des entreprises. Le choix d’un partenaire commercial qui dispose d’une large gamme d’outils professionnels peut aider les détaillants à tirer leur épingle du jeu dans cet univers en constante évolution des canaux de vente. Il peut être utile de procéder par essais et erreurs. De nombreuses entreprises ont bien réussi en commençant par expérimenter de nouveaux canaux de vente, en testant pour voir ce qui fonctionne, puis en se lançant ensuite pour de bon. »

C’est une stratégie en plein essor chez les détaillants. Selon le rapport de Square, presque tous les détaillants canadiens (88 %) qui offrent du magasinage en ligne vendent aussi leurs produits directement par l’entremise d’au moins une plateforme de médias sociaux. Plus de la moitié des détaillants canadiens qui proposent le magasinage en ligne ont déjà créé leur espace de vente sur Instagram (55 %) et Twitter (51 %). Les détaillants canadiens souhaiteraient éventuellement utiliser les plus récentes approches de vente, notamment les achats en diffusion directe en ligne (56 %), le lèche-vitrine avec codes QR permettant d’effectuer un achat (55 %) et la technologie de la réalité virtuelle qui permet de découvrir des produits dans un magasin virtuel (53 %).

Les restaurateurs ont également fait preuve de créativité pour diversifier leurs offres pendant la pandémie, et de nombreux nouveaux canaux de vente devraient être là pour de bon, bien après que les masques seront tombés aux oubliettes. Quatre-vingt-seize pour cent des propriétaires et gestionnaires de restaurants interrogés affirment qu’ils conserveront au moins une des nouvelles approches expérimentées pendant la pandémie, notamment les cours de cuisine en ligne (52 %), les boîtes repas ou cocktails (50 %), la vente de produits d’épicerie ou d’autres types de marchandises (48 %), les abonnements (48 %) et les repas surgelés prêts à réchauffer (44 %).

« Les clients sont l’élément vital des restaurants, mais on a souvent l’impression que les restaurateurs ne sont capables que de glaner des bribes d’informations sur leurs clients. De nouveaux outils permettent aux restaurateurs de savoir qui sont leurs clients réguliers, quels clients ont délaissé le restaurant et, de manière générale, comment les clients perçoivent le restaurant », estime Bryan Solar, directeur général, Square pour restaurants. « Cela offre de nombreuses occasions pour les restaurateurs de construire une base de clients fidèles plus importante, ainsi que de créer de nouvelles sources de revenus qui plairont à leurs clients, où qu’ils soient. »

Voici d’autres conclusions clés des rapports L’avenir du commerce de détail et L’avenir de la restauration :

Les entreprises adoptent la technologie

  • Presque tous les détaillants canadiens (93 %) utilisent ou prévoient d’utiliser les technologies d’automatisation pour réduire le temps de travail des employés, notamment pour la communication avec les clients (48 %) et la gestion des stocks (45 %).
  • La quasi-totalité (99 %) des restaurateurs estime qu’une plus grande automatisation des opérations en cuisine permettrait au personnel de se concentrer sur des tâches plus importantes.
  • 42 % des détaillants canadiens ont investi dans l’amélioration de leurs outils technologiques en 2021 en raison des répercussions économiques de la pandémie.

Le phénomène de la « grande démission » inquiète les entreprises

  • 85 % des restaurants continuent d’être aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre.
  • Près de la moitié des détaillants (48 %) sont préoccupés par le fait de pouvoir attirer et retenir le personnel en 2022.
  • Ce problème est même plus criant encore chez les grands détaillants possédant plusieurs points de vente (52 %) et comptant plus de dix employés (51 %).

La pandémie a encouragé les entreprises à investir autrement

  • 39 % des détaillants canadiens ont augmenté leurs actions de marketing ou leur budget de publicité, alors que plus d’un tiers (34 %) ont créé un programme de fidélisation des clients ou l’ont amélioré.
  • https://squareup.com/ca/frLes restaurateurs considèrent que l’automatisation peut combler des lacunes majeures pour diverses tâches lorsqu’ils sont en sous-effectif, notamment en ce qui a trait à l’encaissement des paiements (57 %) et à la gestion des commandes (56 %).

Vous pouvez accéder au rapport L’avenir du commerce de détail ici et à celui sur L’avenir de la restauration ici. Pour en savoir plus sur ce que Square peut faire pour les entreprises canadiennes, accédez à square.ca.

Méthodologie : Le sondage canadien de Square au sujet des consommateurs a été mené par Wakefield Research auprès de 1 000 personnes représentant les consommateurs canadiens, âgés de 18 ans et plus, entre le 8 et le 21 octobre 2021, par le biais d’une invitation par courriel et d’un sondage en ligne.

Le sondage canadien de Square au sujet des détaillants a été mené par Wakefield Research auprès de 500 propriétaires et gestionnaires de commerces de détail canadiens, entre le 8 et le 21 octobre 2021, par le biais d’une invitation par courriel et d’un sondage en ligne.

Le sondage canadien de Square au sujet des restaurants a été mené par Wakefield Research auprès de 500 propriétaires et gestionnaires de restaurants canadiens, entre le 4 et le 18 janvier 2022, par le biais d’une invitation par courriel et d’un sondage en ligne.