Business glossaire

Qu’est-ce qu’un actionnaire ?

Un actionnaire est une personne physique ou morale, un particulier ou une entreprise donc, qui détient des actions d’une société, c’est-à-dire une partie de son capital.
C’est la raison pour laquelle, en France, seules les sociétés de capitaux comptent des actionnaires : ce sont les sociétés anonymes (SA), les sociétés par actions simplifiés (SAS), les sociétés par actions simplifiés unipersonnelles (SASU), les sociétés en commandité par actions (SCA) et les sociétés européennes (SE).
Cette distinction est importante car les actions sont également appelées titres, un terme qui désigne aussi les parts sociales. Or, celles-ci sont distribuées aux associés, tous ceux qui participent au capital social des sociétés de personnes : les sociétés civiles, (immobilières, de moyens, professionnelles…), les sociétés en nom collectif (SNC), les sociétés à responsabilité limitée (SARL ou EURL dans le cas d’un associé unique) et les sociétés en commandite simple (SCS).

Les droit des actionnaires

Les actionnaires peuvent :

  • recevoir des dividendes, c’est-à-dire une rémunération (versée généralement de façon annuelle) sur les bénéfices réalisés par la société dont ils sont actionnaires. Cette rémunération est proportionnelle à la partie du capital qu’ils détiennent. Si les dividendes sont, dans la plupart des cas, numéraires, il peut également s’agir de biens ou d’actions (dans le cadre d’une augmentation du capital).
  • participer et voter durant les assemblées générales de l’entreprise, aussi bien lors de l’Assemblée Générale Ordinaire (annuelle, pour présenter et valider les comptes) que lors d’éventuelles Assemblées Générales Extraordinaires, en cas de changements importants concernant l’administration ou la gestion de l’entreprise.

Lisez nos articles pour tout savoir sur le capital social et les assemblées générales.

Comment devenir actionnaire ?

Il existe trois moyens principaux d’acquérir des actions :

  • investir dans la création d’une entreprise en participant à son capital social, et donc recevoir des actions en échange.
  • racheter des actions existantes, auprès d’un actionnaire qui souhaite en céder ou à la Bourse si l’entreprise est cotée.
  • acheter de nouvelles actions lorsqu’une entreprise augmente son capital social.

Les différents types d’actionnaires

Lorsqu’il est question d’actionnaires, il est important de ne pas confondre les termes suivants :

  • l’actionnaire individuel est un particulier qui a investi en Bourse pour son propre compte. Bien qu’ils soient également appelés « petits porteurs », ils peuvent être actionnaires au porteur ou actionnaires au nominatif (définitions ci-dessous).

    En France, les actionnaires individuels sont peu nombreux sur les marchés financiers et la tendance est plutôt à la baisse, même si l’actionnariat salarié est à la hausse.

  • l’actionnaire salarié est un actionnaire individuel qui dispose d’actions de la société dans laquelle il travaille.
    Il a pu les acheter à des conditions préférentielles, les recevoir à titre gratuit, en complément de salaire, ou dans le cadre d’un Plan d’Epargne d’Entreprise (PEE).

  • les actionnaires institutionnels sont des établissements financiers (banques, fonds d’investissement ou compagnies d’assurance par exemple) qui investissent dans le capital d’une entreprise en achetant des actions. Ils sont donc souvent désignés sous le nom d’investisseurs institutionnels.

  • l’actionnaire majoritaire est celui qui détient la part la plus importante du capital social d’une entreprise. Il est parfois également appelé actionnaire de référence.

  • un club d’actionnaires regroupe des actionnaires d’une même entreprise afin de les faire bénéficier d’avantages (comme des réductions sur les prix des produits/services proposés), voire de cadeaux (des invitations à des événements, par exemple), pour les inciter à rester actionnaires sur le long terme.
    Il ne faut pas confondre les clubs d’actionnaires avec les clubs d’investisseurs, qui mettent en commun des fonds pour les investir, dans différentes entreprises, ou différents titres.

  • l’actionnaire au porteur est inscrit dans les comptes d’un établissement financier, chargé de la gestion d’un portefeuille d’actions, mais il n’est pas directement connu de l’entreprise dont il détient des actions.

    Cela signifie qu’il n’intervient pas directement dans la gestion de l’entreprise. En outre, il touche des dividendes de manière indirecte et doit s’acquitter de frais de gestion auprès de l’intermédiaire qui achète des actions en son nom.

  • l’actionnaire au nominatif est, au contraire, connu de l’entreprise : il est convoqué à l’Assemblée Générale Ordinaire comme aux Assemblées Générales Extraordinaires et il peut recevoir directement des dividendes.

Découvrez comment Square peut vous aider, au quotidien, dans votre comptabilité.

Découvrez comment Square peut vous aider à gérer votre entreprise.

Logiciel de caisse gratuit

Le logiciel de caisse Square facilite la vente en personne, en ligne, par téléphone ou en personne. Il est simple à utiliser et ne nécessite aucune formation.

Liens de paiement

Créez des liens de paiement, des boutons d’achat ou des QR codes avec Square paiements en ligne. Partagez-les en ligne et commencez à vendre sans site web.

Terminal de paiement

Square Terminal est le TPE pour tout, de la gestion des articles à l’impression des reçus , en passant par la prise en charge des paiements.