Technologie NFC (CCP) - Guide du paiement sans contact

Introduction au NFC (CCP)

De l’agenda, aux services bancaires personnels en passant par les applications de santé, nous utilisons de plus en plus nos appareils mobiles pour nous aider à gérer notre vie quotidienne. Il n’est donc pas surprenant que les paiements mobiles NFC prennent de l’ampleur. Bientôt, la plupart de vos clients voudront payer avec leur smartphone, alors, pour vous préparer à cette transition, voici un guide complet sur la NFC qui vous explique comment et pourquoi l’utiliser au sein de votre entreprise.

Que signifie NFC : Cinq questions fréquentes

Que veut dire NFC ?

La NFC (en français Communication en Champ Proche) est la technologie qui permet à deux appareils, comme votre téléphone et un terminal de paiement, de communiquer ensemble lorsqu’ils sont proches l’un de l’autre. La NFC est ainsi la technologie qui permet les paiements sans contact.

NFC sur téléphone, Quels sont les paiements mobiles disponibles ?

Les plus populaires sont Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay.

Comment activer la fonction NFC ?

Vous aurez besoin d’un nouveau lecteur de paiement compatible NFC qui accepte les paiements sans contact. Aujourd’hui, les lecteurs de carte bancaire sans contact Square acceptent à la fois les paiements NFC et EMV.

Combien coûte un lecteur NFC ?

Un lecteur de carte bancaire ne coûte pas nécessairement cher. Certains peuvent coûter des centaines d’euros, mais le lecteur de carte bancaire compatible NFC de Square ne coûte que 19 €

La NFC est-elle sûre ?

Les paiements mobiles NFC sont cryptés dynamiquement, ce qui en fait l’un des moyens de paiement les plus sécurisés.

Comment utiliser la NFC ?

La NFC (Communication en champ proche) est ce qui permet à deux appareils de communiquer sans fil lorsqu’ils sont proches l’un de l’autre. La NFC est en fait un sous-ensemble de ce qu’on appelle la RFID (ou Identification par Radiofréquence), une technologie qui permet d’identifier des objets électroniques par ondes radio. La RFID n’a rien de nouveau (elle est utilisée depuis des décennies par exemple pour scanner des articles au supermarché).

La NFC, qui a été introduite au début des années 2000, utilise une fréquence RFID spécifique (13,56 MHz, pour être exact) pour les communications à courte portée. À ce jour, l’une des utilisations les plus courantes de la NFC est la carte électronique pour accéder à des lieux tels que des immeubles de bureaux et des garages privés. Mais, de plus en plus, la NFC est utilisée pour alimenter ce qu’on appelle les paiements « sans contact ». Un paiement sans contact est une transaction qui ne nécessite aucune connexion physique entre un appareil (tel qu’un smartphone) et un terminal de paiement.

La NFC est la technologie en jeu ici : c’est la façon dont l’appareil mobile et le système de point de vente compatible NFC communiquent entre eux pour traiter un paiement. Les appareils doivent cependant être proches (c’est là qu’intervient la partie « proche » de la communication en champ proche). Pour qu’un paiement sans contact s’effectue vous devez généralement tenir votre téléphone à quelques centimètres du lecteur.

Lorsqu’un paiement sans contact est initié, la technologie NFC se met en marche. En utilisant cette fréquence spécifique dont nous avons parlé, le lecteur compatible NFC et le smartphone se transmettent des informations cryptées pour effectuer le paiement. Tout cela ne prend que quelques secondes. La vitesse est d’ailleurs l’un des aspects les plus intéressants des paiements NFC. Ils prennent une fraction de seconde comparé aux cartes magnétiques et cartes à puce qui prennent plusieurs secondes, sans parler de l’échange d’argent liquide qui peut prendre plusieurs minutes.

NFC : Comment savoir si le paiement est sécurisé ?

L’idée de payer via un appareil mobile peut mettre certaines personnes mal à l’aise, notamment parce que nous sommes tellement habitués à garder nos portefeuilles sur nous. Mais les paiements NFC sont extrêmement sécurisés, bien plus sécurisés que les cartes à bande magnétique.

Contrairement aux données d’une carte à bande magnétique où toutes les informations se trouvent au dos de votre carte, les données impliquées dans une transaction NFC sont cryptées et dynamiques, ce qui signifie qu’elles changent constamment. Prenons par exemple Apple Pay, cette nouvelle méthode de paiement utilise une technologie de tokenisation pour protéger les coordonnées bancaires. Pour résumer son fonctionnement; après avoir pris une photo de votre carte bancaire et l’avoir chargée dans votre iPhone (vous pouvez lire notre guide détaillé sur la configuration d’Apple Pay ici), Apple envoie les détails à la banque ou au réseau émetteur de votre carte. Les banques et réseaux remplacent alors vos coordonnées bancaires par une série de nombres générés aléatoirement (le token). Ce nombre aléatoire est renvoyé à Apple, qui le programme ensuite dans votre téléphone. Cela signifie que les détails du compte sur votre téléphone ne peuvent pas être clonés par les fraudeurs contrairement aux cartes bancaires classiques.

De plus, Apple Pay est protégé par Touch ID ou Face ID, la technologie d’empreintes digitales d’Apple. Pour initier une transaction Apple Pay, vous devez déverrouiller votre téléphone via votre empreinte digitale. Ainsi, même si votre appareil est volé, personne ne pourra accéder à vos données. (C’est la raison pour laquelle Apple Pay ne fonctionne que sur les modèles d’iPhone les plus récents, équipés de Touch ID ou Face ID.)

Une variété de différents paiements compatibles NFC arrivent sur le marché. Pour les utilisateurs d’iPhone, il y a Apple Pay. Les utilisateurs d’Android disposent de Google Pay (ou de Samsung Pay). En France, la plupart des cartes à puce sont également équipées d’un système « sans contact » (ou tap to pay).

EMV et NFC : Différences entre ces systèmes de paiement

Vous entendrez souvent parler des EMV et NFC ensemble. Cependant, EMV et NFC sont des technologies différentes.

La communication en champ proche (NFC) est associée aux paiements mobiles sans contact comme Apple Pay. L’EMV (développé et géré par American Express, Mastercard, et Visa) est associé aux paiements par carte.

Un rappel rapide sur la situation : la France, comme les États Unis et la plupart des pays de l’Union européenne, ont adopté les cartes à puce (au lieu des cartes à bande magnétique) comme norme. Ces nouvelles cartes à puce sont beaucoup plus sûres que les cartes à bande magnétique et il a été prouvé qu’elles réduisent considérablement la fraude.

En tant qu’entreprise, il est de plus en plus essentiel de proposer une solution de paiement qui accepte l’EMV. Cela signifie que vous aurez besoin d’un nouveau terminal de point de vente si cela n’est pas encore le cas. Vous pouvez obtenir un terminal de paiement qui accepte à la fois les transactions EMV et NFC pour vous assurer que vous pourrez accepter tous les modes de paiement les plus récents et les plus sécurisés de vos clients.

Paiement NFC : Comment les accepter au sein de mon commerce ?

Les paiements compatibles NFC sont l’avenir pour trois raisons : ils sont sécurisés, rapides et pratiques. On vous explique pourquoi.

Plus sécurisés

Les portefeuilles mobiles comme Apple Pay cryptent vos coordonnées bancaires, ce qui signifie qu’ils les brouillent en quelque chose d’inintelligible (et donc inutilisable) pour les fraudeurs. De plus ce cryptage (qui repose sur un système de token) change à chaque transaction NFC, de sorte que les données sont presque impossibles à isoler et à extraire. Les paiements NFC comme Apple Pay sont également protégés par la technologie d’empreinte digitale intégrée à l’iPhone (vous initiez un paiement Apple Pay avec Touch ID ou Face ID).

Plus rapides

Nous avons mentionné le fait que pratiquement tout le monde dispose désormais d’une carte à puce EMV. Ce qui est une bonne chose, car elles sont beaucoup plus sécurisées que les cartes à bande magnétique. Mais ce que beaucoup de gens ne réalisent pas à propos des cartes à puce, c’est que les transactions EMV sont en fait assez lentes à traiter. En effet, elles sont beaucoup plus lentes que les transactions par bande magnétique et cela est lié au fait que la puce de la carte communique avec le processeur pour s’assurer que tout est vérifié (ce qui est une bonne chose) mais génère un temps de latence considérable, que tout commerçant préfère éviter lorsqu’il y a la queue aux caisses.

Les transactions NFC sont beaucoup plus rapides que les transactions EMV : elles ne prennent que quelques secondes. Et à mesure que les gens commencent à comprendre le paiement par carte à puce (c’est-à-dire à quel point c’est lent), il y a fort à parier que les paiements mobiles vont rapidement devenir la nouvelle norme, d’autant plus qu’ils sont tout aussi sécurisés. Dans la plupart des pays qui ont adopté l’EMV comme norme ; le taux d’adoption des paiements sans contact compatibles NFC a fortement augmenté. La vitesse des transactions NFC est un énorme avantage pour les entreprises : qui dit transactions rapides dit nécessairement plus de ventes !

Plus pratiques

Nous nous habituons à tout faire sur nos téléphones. Au point que certaines personnes se sentent presque nues sans eux. Et comme tout le monde a constamment son téléphone à portée de main, les paiements sans contact compatibles NFC sont devenus le mode de paiement le plus pratique. Plus besoin de fouiller dans son portefeuille ou de chercher au fond de son sac quelques pièces de monnaies.

Comment payer avec mon smartphone NFC ?

En tant que chef d’entreprise, cela vaut la peine de vous familiariser avec les différentes façons de payer sans contact en vous mettant à la place de vos clients. D’une part, c’est toujours une bonne idée d’être au courant des progrès technologiques dans le secteur des paiements. Et d’autre part, cela vous aidera à résoudre les problèmes que vos clients pourraient rencontrer lorsqu’ils essaient de payer avec leur mobile. Pour ce faire, sachez qu’il est très facile de vous initier en tant que client à payer avec votre appareil mobile. La plupart des solutions mobiles utilisent l’appareil photo de votre téléphone pour lire le numéro de votre carte bancaire (qui, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, sont cryptés). Si vous êtes un utilisateur d’iPhone 6s (ou plus) et que vous souhaitez utiliser Apple Pay, vous pouvez également synchroniser vos informations de facturation iTunes. (Consultez notre guide étape par étape sur la façon de payer avec Apple Pay ici.)

Technologie NFC : Quel matériel compatible ?

Pour utiliser les paiements mobiles NFC au sein de votre entreprise, vous devez investir dans un lecteur compatible NFC.