Conseils pour rédiger l’objet d’un e-mail de marketing

lancer campagne emailing

Envoyer un e-mail à un potentiel client nécessite d’écrire un titre accrocheur et pertinent. En effet, ce que l’on va écrire dans le titre et le contenu va fortement influencer le taux d’ouverture. Savoir écrire l’objet de l’e-mail nécessite de connaître les bonnes pratiques pour encourager le client potentiel à ouvrir l’e-mail.

Les personnes inscrites dans des campagnes d’e-mailing reçoivent chaque jour des centaines d’e-mails. Un internaute français reçoit en moyenne 39 e-mails par jour. Il est important de se distinguer de la concurrence et des différentes campagnes d’e-mailing que le client potentiel reçoit. D’après une étude, le taux d’ouverture des e-mails est de 21,33 % sur un panel de 1000 entreprises suivies par l’entreprise Mailchimp. Un sujet d’e-mail plus pertinent et plus intéressant permet d’améliorer ce chiffre.

Quelques notions à connaître au sujet de l’e-mailing

Avant de vous lancer dans l’e-mailing, voici quelques notions à connaître pour réussir vos campagnes. Cela vous permettra de comprendre les différents concepts et tout ce qui concerne l’écriture de l’objet d’un email.

  • Objet de l’e-mail : lorsque le visiteur ouvre sa boîte mail, l’objet de l’e-mail est le titre de l’e-mail. Cela permet d’expliquer de manière brève et synthétique le contenu de l’e-mail. Le titre doit être percutant et attirer l’attention du client potentiel.

  • Contenu de l’e-mail : le client prend connaissance du contenu de l’e-mail qui est la partie la plus importante de l’e-mail promotionnel.

  • Marketing par e-mail : le marketing par e-mail consiste à envoyer des e-mails aux clients. L’entrepreneur va envoyer un e-mail à un groupe de personnes potentiellement intéressées par ses produits ou services. Lorsqu’une personne envoie un e-mail à une autre personne, il ne s’agit pas de marketing par e-mail.

  • E-mailing ciblé : l’e-mailing ciblé désigne l’envoi d’e-mails promotionnels à un groupe de personnes. L’entrepreneur peut cibler un groupe précis par rapport à différents critères. Ces critères peuvent concerner les habitudes de consommation ou le profil du destinataire (âge, démographie, situation géographique…).

  • E-blast : l’e-blast est l’abréviation d’e-mail blast. Cela consiste à envoyer une campagne promotionnelle à une grande liste de diffusion. Les destinataires ne sont pas ciblés par rapport à des critères précis.

  • Taux d’ouverture : il s’agit d’un outil de mesure très important. Le taux d’ouverture consiste à mesurer le pourcentage de clients potentiels ayant ouvert l’e-mail. Cet outil de mesure est incontournable et permet de juger de la popularité de la campagne.

  • Taux de rebond (Bounce rate ) : on parle de « bounces » ou « rebonds » en cas d’erreurs d’envoi d’e-mails. Cela veut dire que l’e-mail n’est pas arrivé au destinataire. Il peut s’agir d’une adresse erronée par exemple.

  • Liste de diffusion : la liste de diffusion désigne une liste d’adresses e-mail. Cette liste est généralement accompagnée du nom et des coordonnées personnelles du destinataire. La liste de diffusion est utilisée par les entrepreneurs pour envoyer des e-mails à un groupe de personnes.

  • Souscription : la souscription implique que le client potentiel prend l’initiative d’être ajouté à une liste de diffusion.

Quelques conseils pour optimiser l’objet d’un e-mail de marketing

Le marketing est très important pour la bonne marche de l’entreprise et doit être pris en compte par l’entrepreneur. Comme il a été évoqué précédemment, le taux d’ouverture peut-être amélioré par un travail plus poussé sur le titre de l’e-mail.

Voici quelques conseils pour écrire un sujet d’e-mail pertinent et qui va permettre d’attirer l’attention du destinataire. Il est vivement conseillé de tester différentes stratégies afin de trouver le titre idéal et ainsi d’augmenter de manière considérable la notoriété de votre campagne.

  • Cibler la bonne audience : Il est conseillé de segmenter votre liste de diffusion au lieu d’écrire un titre générique. Ce qui veut dire que l’on peut adapter le message par rapport à des critères comme l’âge ou la situation géographique du destinataire.

  • Écrire un objet d’e-mail court : l’objet de l’e-mail n’est pas limité en termes de caractères. Cependant, un objet trop long ne sera vraisemblablement pas lu en entier. L’entrepreneur peut se fixer un objectif maximum de 50 caractères pour son sujet d’e-mail. Cela permet de rédiger des titres percutants et concis.

  • Utiliser le prénom du destinataire : il est possible de personnaliser l’objet de l’e-mail en intégrant le prénom du destinataire. Cela peut avoir un effet positif sur le taux d’ouverture.

  • Privilégier la sobriété : il peut être tentant d’utiliser des techniques comme des points d’exclamation ou des majuscules pour améliorer le taux d’ouverture. Cependant, utiliser des caractères pour vous démarquer peut avoir l’effet contraire. Il est conseillé de ne pas utiliser de caractères spéciaux, de lettres majuscules ou de signes de ponctuation dans l’objet de l’e-mail.

  • Attirer le destinataire : l’entrepreneur peut faire apparaître un objet court et efficace. Pour cela, il faut mettre les informations les plus stratégiques au début de l’objet. Il est essentiel d’attirer l’attention du destinataire en mettant une information importante comme un événement, une date butoir, le montant d’une réduction etc.

  • Être précis : le contenu de l’e-mail ne doit pas présenter de contenu qui ne correspond pas à l’objet de l’e-mail. Cela peut affecter l’image de l’entreprise et augmenter le taux de désabonnement.

Comment mesurer le succès de la campagne d’e-mailing ?

Mesurer la notoriété et la popularité de votre campagne s’effectue via plusieurs données clés. Le taux d’ouverture est la donnée la plus utilisée, mais il existe également d’autres outils de mesure. Les taux de clics et de désabonnement ne doivent pas être ignorés. Des solutions sur mesure et efficaces existent pour accompagner l’entrepreneur dans sa stratégie.

On dénombre plusieurs solutions sur le marché pour mesurer la performance des campagnes. Le choix doit se porter sur une solution qui s’adresse à des entrepreneurs désireux d’avoir une solution clé en main comme Marketing Square.

  • Taux d’ouverture : lorsque l’abonné reçoit l’e-mail dans sa boîte de réception, il doit être captivé par la campagne d’e-mailing. Le taux d’ouverture permet de juger du nombre d’abonnés qui ont ouvert la campagne d’e-mailing. Cet indicateur est influencé par deux éléments : la qualité du texte au sein de l’objet, et le jour et l’heure de l’envoi.

  • Taux de clics : le taux de clics de l’e-mailing permet de mesurer l’engagement du destinataire envers la campagne. Le taux de clic donne la possibilité de visualiser le pourcentage d’abonnés qui cliquent sur les liens dans le contenu de l’e-mail.

  • Taux de désabonnement : il est essentiel de pouvoir captiver et garder les abonnés. C’est un travail de longue haleine et le taux de désabonnement permet de juger de la qualité de la campagne.

  • Utiliser Marketing Square: maintenant que vous avez les connaissances de base pour commencer votre campagne d’emailing, il est essentiel de vous doter d’un logiciel dédié à cela afin de lancer vos campagnes d’emailing. Marketing Square permet de créer, envoyer et suivre vos campagnes d’e-mailing. Le logiciel donne l’opportunité de créer des maquettes personnalisées pour les campagnes d’e-mails et offre de nombreuses fonctionnalités afin de réussir vos différentes campagnes.

Marketing Square permet également d’automatiser vos campagnes. La solution offre l’opportunité de mesurer de manière optimale les efforts produits par la campagne sur un tableau intuitif et simple d’utilisation.