Square Guide

L’ouverture d’un salon

Vous avez passé des années à travailler dans un salon de coiffure, perfectionnant vos compétences et vous bâtissant une solide réputation. Aujourd’hui, vous êtes prêt pour un nouveau défi. Ce guide vous apprendra tout ce qu’il y a à savoir pour ouvrir votre propre salon.

Table des matières

La définition des coûts
L’achat de l’équipement
L’embauche des coiffeurs idéaux
L’encaissement des paiements
Les principales causes d’échec des salons

Introduction

L’idée d’ouvrir votre propre salon vous trotte dans la tête depuis un certain temps, et vous voulez maintenant la concrétiser. Comment démarrer un salon qui se démarque de la concurrence?

how-to-start-hair-salon

Exploration

La définition des coûts

L’aspect financier se trouve en tête des préoccupations lorsque l’on ouvre un salon. L’objectif est la rentabilité à court terme, mais en attendant, les coûts de démarrage du salon peuvent être angoissants.

Un peu de planification chassera ces anxiétés : définissez les coûts du salon, établissez les revenus potentiels et trouvez le seuil de rentabilité.

D’abord, définissez les coûts mensuels fixes. Les coûts fixes sont les dépenses du salon qui ne varieront pas en fonction du volume des ventes. En général, ils ne sont pas négociables (on ne les appelle pas « fixes » pour rien). Parmi ceux-ci il y a :

  • Les assurances
  • Le loyer
  • Les services
  • L’équipement

Les coûts variables, eux, peuvent varier. Ainsi, on peut réduire les coûts et faire des économies. Il s’agit du coût de la main-d’œuvre et des fournitures, qui changent en fonction du volume de ventes. Les coûts variables associés à l’ouverture d’un salon comprennent :

  • Le coût de la main-d’œuvre
  • Les produits et accessoires qu’utilisent les coiffeurs
  • Le coût de l’expédition et de la livraison en cas de réapprovisionnement en produits capillaires
  • La publicité et le marketing

Lorsque vous aurez défini les dépenses mensuelles de votre salon, il vous faudra établir des prévisions de revenus pour la première année et définir le seuil de rentabilité, c’est-à-dire le point où les revenus et les dépenses s’annulent.

Utilisez ces renseignements – vos dépenses et revenus prévus – pour établir un budget qui vous maintienne en selle et vous évite les dépassements budgétaires.

L’achat de l’équipement

Vous venez de signer les documents officiels et avez les clés du local de votre nouveau salon. Il vous faut maintenant le meubler.

hair-salon-equipment

On peut vite s’emballer quand vient le moment d’acheter l’équipement, les meubles et la décoration, mais n’oubliez pas que tout cela a un prix (souvent élevé).

L’équipement du salon constituera une part élevée de vos coûts de démarrage. De nombreux propriétaires ont tendance à trop dépenser. Afin de contenir les coûts, dressez la liste de l’équipement et des fournitures de base de votre salon. Dans tout salon, il faut ce qui suit :

  • Des postes de coiffure qui comprennent un fauteuil, un miroir et de l’espace de rangement des produits capillaires et coiffants
  • Des postes de lavage des cheveux, qui comprennent un fauteuil, un lavabo et de l’espace de rangement des shampoings et autres produits
  • Des postes de séchage pour le temps de pose des colorations

La quantité d’équipement dont vous avez besoin dépend de la taille du salon et du nombre d’employés que vous embaucherez. La plupart des salons ont un poste de coiffure par employé, mais des coiffeurs aux horaires différents pourraient se partager un poste.

Un petit espace d’accueil est aussi nécessaire dans la plupart des salons. Il faudra un endroit où les clients pourront attendre que leur coiffeur soit prêt à les recevoir, ainsi qu’un comptoir de réception. Inutile cependant d’engager un employé à la réception. Vous pouvez installer un support de PDV pour iPad, où les clients pourront s’inscrire à l’arrivée et payer en partant. Le comptoir de réception pourra aussi servir à afficher les offres promotionnelles de votre entreprise.

L’astuce du pro : La licence de cosmétologie permet d’acheter la plupart des appareils et meubles à prix de gros. Acheter en quantité vous permettra aussi de faire des économies.

L’embauche des coiffeurs idéaux

L’embauche du personnel qui convient à votre salon est essentielle; la qualité du travail des employés fera la différence dans la réussite de votre entreprise.

Avant de recevoir des candidats en entrevue, il faut donc que vous dressiez la liste des qualités de votre employé idéal. Voici quelques éléments à considérer :

  • Les compétences : Lorsque l’on reçoit un candidat en entrevue, il est important d’analyser ses compétences et ses capacités d’apprentissage. Songez au nombre d’années d’expérience que devraient avoir vos coiffeurs. Voulez-vous qu’ils aient tous de bonnes connaissances en coloration? Ou embaucherez-vous des spécialistes de la coloration?
  • L’attitude : L’attitude d’un candidat et son éthique professionnelle détermineront sa fiabilité, sa capacité de collaboration et le service à la clientèle qu’il offrira globalement.
  • Personnalité : La personnalité d’un candidat doit correspondre à la culture d’entreprise que vous souhaitez mettre en place. Que vous vouliez créer un petit salon haut de gamme ou un commerce familial, les employés doivent être à l’aise dans l’ambiance choisie. Il vous faut donc réfléchir à la personnalité de votre entreprise et aux qualités que devront avoir les employés.

Une fois les employés embauchés et intégrés à votre équipe, vous penserez peut-être que la question est réglée, mais attention, pas si vite : le milieu de la coiffure est concurrentiel, et les coiffeurs passent souvent rapidement d’un salon à l’autre.

Afin d’éviter un trop grand roulement du personnel, vous devez donner aux employés des raisons de rester. Voici quelques moyens de motiver le personnel et de le conserver.

  • Nouez des liens solides avec vos subalternes et encouragez les activités hors travail qui soudent l’équipe.
  • Élaborez un plan de carrière pour vos employés et donnez aux coiffeurs des possibilités d’évolution.
  • Offrez des promotions à l’interne avant de songer à embaucher : cela encouragera les coiffeurs à rester.
  • Offrez une rémunération concurrentielle par rapport à celle des autres salons dans votre région.
  • Offrez de petits avantages tels que les horaires flexibles, l’aide au transport, la célébration des anniversaires et des apéros conviviaux, qui donneront aux employés le sentiment d’être appréciés.

L’encaissement des paiements

Maintenant que les fournitures et des coiffeurs prêts à faire des merveilles sont là, le moment est presque venu d’ouvrir les portes. Auparavant, il faudra vous assurer de disposer d’un système d’encaissement des paiements... qui amènera des profits.

Donc, d’abord, l’encaissement des paiements. Il vous faudra un système de traitement des paiements aux prix clairs, sans frais cachés. Votre système de paiement devra vous permettre d’accepter tous les modes de paiement que les clients sont susceptibles d’utiliser, dont la puce EMV, les paiements mobiles CCP (comme ceux effectués avec Apple Pay) et les cartes magnétiques.

Au moment d’évaluer les différents systèmes de traitement des paiements, n’oubliez pas de vérifier les éléments suivants :

  • Comment la configuration se fait-elle?
    Nous vous conseillons d’opter pour un système de traitement des paiements facile à configurer.

  • Quel sera le délai des dépôts dans le compte bancaire une fois la transaction effectuée?
    Il vaut mieux être payé rapidement pour ses services que de supporter de longs délais de traitement.

  • Le système de traitement des paiements est-il sûr?
    Le système de paiement doit comporter des caractéristiques de sécurité et respecter les normes PCI. Pour avoir une meilleure idée de la sécurité, renseignez-vous sur la détection des fraudes et la protection contre la rétrofacturation.

Par ailleurs, évitez de considérer le système de traitement des paiements de manière isolée. Idéalement, vous voudrez que cet outil soit intégré à un point de vente qui vous aidera à gérer tous les aspects de votre entreprise. Le point de vente d’un salon peut associer système de paiement et autres activités, telles que les rendez-vous, la facturation et la gestion des ressources humaines, ce qui augmentera l’efficacité de la gestion au quotidien.

salon-point-of-sale-system

En fait, le système de PDV idéal pour un salon agira comme réceptionniste, ce qui contribuera à votre stratégie d’établissement de calendrier. L’intégration de calendriers en ligne au PDV permet aux clients d’accéder aux horaires des coiffeurs et de prendre des rendez-vous en tout temps. De plus, avec un système de PDV au salon, vous pourriez accéder aux rapports de ventes, personnaliser les remises et gérer les stocks en temps réel. Un PDV peut même servir à obtenir des réactions immédiates des clients, par un canal de commentaires privé.

Toutes ces intégrations vous offriront une vision plus complète de votre salon et vous aideront à gérer votre entreprise avec facilité et efficacité.

Pourquoi les salons échouent-ils?

De nombreux propriétaires de salon ont fait des recherches approfondies, élaboré un plan financier détaillé et pris toutes les bonnes mesures avant de démarrer leur entreprise, mais demeurer en selle dans le secteur des soins d’hygiène et de beauté est difficile.

Voici cinq causes d’échec des salons :

  • Des réserves de liquidité insuffisantes. Il vous faudra des réserves de liquidité en cas de coûts ou de frais imprévus au moment d’ouvrir votre salon.

  • Une expérience insuffisante du secteur. En l’absence d’une expertise du secteur, on peut avoir du mal à gérer les activités quotidiennes et à prévoir la croissance. Parmi les propriétaires des salons les plus florissants, nombreux sont ceux qui œuvrent dans le secteur depuis bon nombre d’années.

  • L’incapacité à suivre les tendances. Les tendances de la coiffure changent souvent et conserver de vieilles habitudes peut nuire à votre entreprise. Favorisez la formation continue de votre personnel et encouragez vos employés à acquérir de nouvelles compétences et à étoffer leur offre de services.

  • L’incapacité d’accepter les rendez-vous. Les propriétaires de salons qui ne peuvent pas gérer à la fois les demandes de rendez-vous impromptues et les demandes de fidèles clients ont du mal à demeurer en selle. Il est essentiel d’accueillir chaleureusement les clients qui entrent sans rendez-vous sans nuire aux relations avec les clients existants ou bouleverser le calendrier.

  • La concurrence. Vu la saturation du secteur, la concurrence est un des grands défis des propriétaires de salon. Posséder un salon de coiffure est lucratif et attire de nombreux entrepreneurs. Il est donc important d’évaluer sans cesse les salons du quartier et de maintenir des prix, des services et un service à la clientèle global concurrentiels.